Les glucides dans les croquettes sont-ils toxiques ?

Ahhhh les glucides… s'il y a bien un mot qui revient sans cesse dans les discussions autour des croquettes de nos carnivores domestiques, c’est bien celui-là.

Mais savez-vous ce qui se cache réellement derrière ce mot ?
De quel type sont ceux que l’on trouve dans les croquettes ?
Sont-ils aussi dangereux et toxiques pour la santé ?
Comment calculer le taux de glucides ?
Peut-on réellement choisir une référence de croquettes en utilisant uniquement le pourcentage de glucides ?

Glucides et carnivores

Je vous vois venir… vous vous dites que l’amidon n’est pas un sucre simple, mais qu’il reste un glucide. Et qu’un carnivore n’a pas besoin de glucides !

Les glucides assimilables ne sont pas une étape obligatoire dans l’alimentation d’un chat ou d’un chien. Du moins pas dans des quantités extravagantes. Il faut bien comprendre que le rôle des glucides assimilables est d’apporter à l’organisme de l’énergie et de nourrir la flore intestinale. Un gramme d’amidon apporte autant d’énergie à un chien ou un chat qu’un gramme de protéines… preuve que les glucides sont valorisés par l’organisme de nos chers carnivores domestiques.

Tout est donc une question de proportions…

Pourquoi le taux de glucides n'est pas indiqué ?

La question qui fâche... les industriels affichent ce que la réglementation leur impose. Or, à ce jour, la réglementation n'impose pas d'afficher le taux de glucides à côté de celui des protéines et des lipides. En réalité, seule une petite partie des glucides est indiquée sur l’étiquetage, il s’agit de la cellulose brute.

Même si cela n’est pas imposé, pourquoi ne pas l’indiquer tout de même ? A cause d’un manque d’harmonisation sur la méthode d’analyse qui permet de déterminer avec précision le pourcentage de glucides présents. Mais cela n’empêche pas plusieurs marques (“vétos” ou non) d’afficher le taux d’ENA sur leur site Internet.

Cette imprécision d’étiquetage remonte certainement au début de la nutrition animale, développée principalement pour nourrir les animaux de rentes (veaux, vaches, cochons, poules…). Pour ces animaux, la fraction glucidique que l‘on surveillait principalement pour raison économique était la cellulose. Cette dernière étant très présente dans notre environnement (et pas chère).

On est tous d'accord pour dire que la réglementation devrait évoluer sur ce point. Tout simplement pour une meilleure information du consommateur.

Comment le calculer ?

La formule se trouve sur internet absolument partout et elle est très simple :

Glucides = 100 - % Protéines - % Lipides - % Cendres – % Cellulose (fibres) - % Humidité

En réalité, avec cette formule, on ne trouve pas le taux de glucides mais d’ENA incluant l’amidon et les fibres solubles.

Le résultat manque de précision à cause des approximations sur les 5 paramètres menant, au final, à une grande marge d’erreur. De plus, il n’est pas possible de dissocier l’amidon des fibres solubles par ce calcul. Au mieux, on arrive à une vague estimation de la quantité d’amidon présent dans l’aliment.

On peut globalement dire que la quantité d’amidon équivaut de 2/3 à 3/4 des glucides calculés.

Et dans les croquettes ?

Choisir une gamme de croquettes en se basant sur le pourcentage de glucides n'a aucun sens. Cela pose également des soucis de comparaison des produits entre eux car la lecture directe du pourcentage de glucides est biaisée. Je m’explique… et je m’excuse par avance des (petits) calculs qui vont suivre, promis je fais simple !

Prenons deux références de croquettes :

  • croquettes #1 avec 30% de glucides et une densité énergétique de 4200 kcal par kilogramme (niveau d'énergie que l'on retrouve souvent dans les croquettes pour chien actif)
  • croquettes #2 avec 25% de glucides et une densité énergétique de 3500 kcal par kilogramme (niveau d'énergie que l'on retrouve souvent dans les croquettes pour animaux stérilisés)

Nous avons Médor, un gentil chien de 16 kg ayant besoin de 1000 kcal par jour, sa gamelle sera donc composée de…

  • 238 grammes de croquettes #1 à 30% de glucides… donc 71,4 g de glucides
  • 286 grammes de croquettes #2 à 25% de glucides… donc 71,5 g de glucides

Même avec 5% d’écart, finalement Médor ingère exactement la même quantité de glucides chaque jour :

Apport en glucides croquettes chien chat

Voilà pourquoi la lecture directe des pourcentages que ce soit de lipides, glucides ou protéines ne permet pas de comparer deux produits avec des densités énergétiques très différentes et par extension, qu’il n’est pas possible de faire de classement de références par croquettes en prenant comme critère le pourcentage de glucides (qu’il soit calculé ou inscrit sur le paquet de croquettes).

C'est assez logique… plus un aliment est riche (densité énergétique élevée) moins l’animal devra en manger pour couvrir son besoin énergétique VS un aliment plus faible en calories, l’animal devra en manger une quantité plus importante pour couvrir le même besoin.

Alors comment faire ?

Et bien en prenant le problème dans le bon sens : en se basant sur les besoins en protéines de nos animaux via l’utilisation du RPC qui évalue la concentration en protéines d’un aliment par rapport aux calories qu’il apporte.

On en revient à notre pote Médor, chien de 16 kg ayant besoin de 1000 kcal par jour. Je passe sur les détails de calculs, qui peuvent être complexes et multifactoriels, mais grossièrement son besoin en protéines MINIMAL est représenté par un RPC de 60.

Pour nourrir Médor, on recherchera donc une référence de croquettes ayant un RPC (bien) supérieur à 60. Pour vous donner un repère, je vous conseille des croquettes avec un RPC minimum de 80 (et au-delà dans le cas d'un animal sédentaire et/ou stérilisé) avec un taux de phosphore ne dépassant jamais 1,2%.

En conclusion

La lecture directe des pourcentages que ce soit de protéines, de lipides ou de glucides, ne permet pas de comparer deux produits ensemble. Il faut prendre en compte l'énergie métabolisable des aliments pour évaluer les quantités réelles de chaque nutriment ingéré.

Le choix d’une gamme de croquettes (et la nutrition dans son ensemble) ne peut pas se résumer aux glucides. Mot dans lequel la majorité des gens mettent un peu tout et son contraire par amalgame et/ou méconnaissance du sujet.

Non, les glucides dans les croquettes ne sont pas toxiques, ils sont utiles au même titre que les autres macronutriments que sont les lipides ou les protéines.

Les glucides digestibles sont une source d’énergie pas chère et facilement utilisable par nos animaux.